Navigation: Bienvenue / Articles divers / Paroles d'astronautes...
L'actualité du Google Lunar X Prize et des équipes en compétition...
Quelques vidéos sélectionnées par notre équipe...
Planète Mars
ARCA team / Helen rocket
Mars Curiosity
Les meilleures photos de la planète Mars
Mars Society
Cap sur Mars
The Mars underground
Lien ami : Le blog fiction de Matsya...
Newsletter
Votre adresse e-mail :

Envoyer cette page à un ami
Votre adresse e-mail :
E-mail de l'ami :


Paroles d'astronautes... 

"Voyageur dans l'espace, je me sentais comme un étranger, mais sur la Lune, je me suis senti chez moi. Il y avait des montagnes dans 3 directions et une profonde vallée à l'ouest, un très bel endroit pour établir un campement. D'une certaine manière, je ressentais ce qu'Adam et Eve avaient dû ressentir d'être sur la Terre et de se rendre compte qu'ils y étaient seuls. Pour moi la Lune est une sorte de lieu saint."


James Irwin
Etats-Unis d'Amérique.



"J'ai trouvé curieux que sur la Lune on voit les étoiles circuler tout autour, mais pas aussi vite qu'ici. Elles repassent tous les 28 jours seulement, au lieu de toutes les 24h comme sur la Terre et il en est de même pour le soleil. La Terre en revanche qui est le plus gros objet qu'on y voit, reste immobile au même endroit. Je pensais que si nos ancêtres étaient nés sur la Lune au lieu de la Terre, ils auraient eu encore plus de difficultés à déterminer comment le monde fonctionne, parce qu'ils auraient tout vu au ralenti ou à l'arrêt. Sûrement les anciennes cultures auraient adoré la Terre..."

Alan Bean
Etats-Unis d'Amérique



"La chose dont je me souviens le mieux, sur le plan visuel, c'est d'avoir regardé vers la Terre et de m'être dit qu'elle était loin, bien loin. Cette distance m'impréssionnait. Ma présence là me semblait tout à fait irréèlle. A plusieurs reprises alors que je me trouvais à la surface de la Lune, je me suis dit : ici c'est la Lune et là-bas, c'est la Terre ! Et moi je suis ici, vraiment ici !"

Alan Bean
Etats-Unis d'Amérique



"Quand l'histoire de notre galaxie aura été écrite - et je crois bien qu'elle l'est déjà - si jamais on y mentionne notre planète Terre, ce ne sera pas parce que ses habitants auront exploré leur propre Lune. Ce qui sera digne d'être rapporté, c'est ceci : quel genre de civilisation avons nous élaboré, nous autres térriens ; nous sommes nous aventurés dans d'autres régions de notre galaxie ? Fûmes nous des aventuriers ?
Jusqu'ici, l'histoire de l'home semble bien l'indiquer. Il est en effet dans la nature humaine de s'étendre, d'avancer, de voir, de comprendre. L'exploration n'est pas un choix, en fait, c'est un impératif."

Michael Collins
Etats Unis d'Amérique.
 

Rechercher  

  Rechercher